LISBOA : souvenirs, par Ruggero CRIVELLI

La rencontre avec un lieu n’est jamais spontanée ou définitive, mais en construction constante. Le voyageur construit sa rencontre dans la mesure où il est toujours «pré-paré» sur le lieu qu’il va visiter, soit par les informations préalables à sa disposition, soit par ses expériences précédentes, soit par ses préjugés, soit, encore, par sa propre ignorance. La rencontre est aussi toujours en construction au moment du séjour, car celui-ci engendre la nécessité de compléter les informations manquantes ou fausses du départ. Mais après la rencontre, le travail de construction n’est toujours pas terminé, car le souvenir recompose constamment et périodiquement l’expérience à travers le filtre de la mémoire. 

 

LIRE LA SUITE

 

                                     

date: 
Vendredi, 22 mai, 2020 - 19:15