Mines et paysages de Sardaigne, par Jean SESIANO

Nous débuterons cette excursion en Sardaigne, par quelques mots sur l’origine géologique de cette île et de sa voisine, la Corse, avant de parcourir brièvement l’histoire de son peuplement.
Nous commencerons notre déplacement à partir de Porto Torres, tout au nord de l’île, un des points d’entrée des ferries. Nous descendrons ensuite en direction du sud par la côte occidentale, en faisant parfois une incursion dans l’intérieur du pays, par Alghero, Oristano, puis la zone minière d’Iglesias, avec ses deux grands centres abandonnés de Montevecchio et de Monteponi, et sa production passée de charbon à Carbonia. A peu de distance, c’est le hasard qui portera nos pas à San Antiocco, juste le jour de la fête patronale de cette petite île. Traversant Cagliari, nous aborderons l’extrême sud de l’île avant de remonter sa côte orientale. Une dernière mine pour la route, et nous terminerons par la Côte d’Emeraude, un site très prisé de la jet-set, mais sans nous y attarder…

 

Jean Sesiano est ingénieur physicien unige; PhD en géophysique Etats-Unis; licencié géologie unige

Affichette au format pdf, pour l'impression

date: 
Lundi, 11 mars, 2019 - 19:00