Les multiples facettes du Saké japonais : Passerelle vers les dieux, art ancestral et tradition identitaire, par Matthieu ZELLWEGER

Le Saké, traditionnel « vin de riz » japonais, ouvre la porte vers un monde complexe aux facettes multiples. Outre son brassage qui requiert un savoir-faire subtil, sa fermentation qui emprunte aux traditions de bière et de vin, et sa fragilité qui lui confère une durée de vie très courte, cette boisson a un rôle de passerelle. Elle scelle chaque union, baptise les lieux et les véhicules, et orne chaque temple Shintô, en viatique vers le monde des Dieux. D’autre part, dans un pays qui a poussé l’automatisation en art de vivre, le Saké reste bien à part, comme art ancestral qui ne peut s’affranchir du savoir-faire du Maître-Brasseur, même dans les productions industrielles. Des plus petites aux plus grandes brasseries, les gestes restent les mêmes, de génération en génération. La conférence s’achèvera avec un reportage photographique dans diverses brasseries qui montrera de l’intérieur le monde secret du brassage du Saké, fait de sueur, de riz et d’eau.

 

Lien vers le livre de M. Zellweger sur ce thème.

date: 
Lundi, 24 février, 2014 - 00:00