A la frontière gréco-turque, sur les traces des migrants, par Cristina DEL BIAGGIO et Alberto CAMPI

En juillet-août 2012, Cristina Del Biaggio (géographe) et Alberto Campi (photojournaliste) sont partis à la frontière gréco-turque pour réaliser un reportage sur les traces des migrants. Pendant le voyage ils ont tenu un blog: www.evrosborder.com. La région de l'Evros dans le Nord de la Grèce est devenue la porte d'entrée privilégiée des migrants qui espèrent pouvoir entrer en Europe. Les autorités grecques ont pensé stopper ce flux migratoire en construisant un mur de séparation le long des 12,5 km de frontière terrestre qui séparent la Grèce de la Turquie. C'est à partir de là, de Orestiada, que le voyage a commencé. Cristina et Alberto ont ensuite visité Athènes et Patras, où la violence contre les migrants règne souveraine. A travers les récits des migrants et les photographies d'Alberto, nous voulons dresser un portrait de la situation des migrants en Grèce.

Divers liens des auteurs concernant leur étude à la frontière:
www.evrosborder.com
http://www.lacite.info/un-mur-aux-portes-de-leurope/
http://www.lacite.info/le-vrai-visage-de-laube-doree-parti-neonazi-grec/
http://www.lacite.info/segregation-en-grece-mode-demploi/ 

Cristina DEL BIAGGIO, Département de géographie

 

date: 
Lundi, 28 janvier, 2013 - 00:00